Chris Ware

Biographie

Chris Ware, artiste américain né en 1967, découvre dans les années 80 la culture sixites à travers les comics underground. Il découvre la revue Raw et le dessin de Robert Crumb, Gary Panter ou Charles Burns. Très vite, le dessinateur talentueux observe que la bande dessinée est un médium «inexploité, un monde d’expression potentielle et d’honnêteté authentique».
Repéré par Art Spiegelman, il occupera très vite les premières pages de Raw puis s’imposera comme un artiste «culte» de la bande dessinée dès ses premières parutions au début des années 1990 en poussant cet art au-delà de ses propres limites.
Chris Ware s’est, dès ses débuts, consacré de façon rigoureuse et exigeante à la pratique du comic strip. Aussi, bien que moderne, le dessinateur voue une admiration aux pionniers de la bande dessinée comme Winsor McCay, Charles Schulz, George Herriman ou Rodolphe Töpffer. En 2000, avec la publication de Jimmy Corrigan – The Smartest Kid on Earth, Chris Ware s’impose comme un pilier du dessin contemporain, avec un dessin minimaliste d’une précision sans faille s’étalant en compositions labyrinthiques et invite le regardeur à prendre son temps face à un dessin.
Il réinvente le langage de la bande dessinée de façon architecturale. Cases minuscules entrecoupées de dessins grand format, l’artiste travaille sans esquisses pour rendre son dessin plus vivant. S’il choisit la ligne claire, c’est pour laisser place aux accidents, suivre les mouvements du dessin sans l’étouffer avec des règles formelles. En résulte une distance et une clarté qui incite le regardeur à voir au travers du dessin. Il se questionne alors sur son art: affaire de «lecture» ou de «contemplation» ? Chacune de ses oeuvres est une introspection, un «meta- dessin».

Expositions

En vente

Multiples

Originaux