Loading...
Nicolas de Crécy2024-06-03T08:59:36+00:00

Né le 29 septembre 1966 à Lyon, Nicolas de Crécy participe, dès le début de sa carrière, au genre de la «nouvelle bande dessinée». C’est au cours de ses études à l’école supérieure de l’image d’Angoulême, dont il sortira diplômé en 1987, que Nicolas de Crécy découvre l’esthétique de l’art moderne et contemporain.

L’artiste se consacre d’abord au cinéma d’animation. En tant que décorateur puis directeur artistique, il prend part à plusieurs courts et longs-métrages — parmi lesquels La Vieille Dame et les Pigeons (1998), Hôtel Transylvanie (2011) ou encore Les Boxtrolls (2014).

Immédiatement, l’idée de révolutionner le monde de l’art par la bande dessinée s’inscrit dans son esprit. Entre ses publications de bandes dessinées devenues incontournables comme Le Bibendum Céleste (Les Humanoïdes associés, 2010) Salvatore (Dupuis, 2015), ou encore La République du Catch (Casterman, 2015), l’artiste aime changer d’échelle, de technique et de support.

Mu par le plaisir de créer et une forte curiosité tant technique qu’intellectuelle, il réfute la hiérarchisation entre dessin, peinture et bande dessinée. Il passe des cases miniatures à de larges compositions avec pour boussole ce plaisir du dessin pur et de la couleur. L’artiste questionne également la relation texte-image de la bande dessinée et la narration intrinsèque à l’image dans ses grands formats.

« Dessiner des villes, ce sont des vacances. J’ai emmagasiné le vocabulaire graphique de l’architecture, dessiner une ville m’est moins difficile que de représenter un corps nu »

À l’instar d’un chercheur, chaque dessin est pour lui le fruit d’un subtil dosage entre laisser-aller et de contrôle. Son art est hybride et s’inscrit dans un flot sans cesse renouvelé et intarissable.

Sa dernière création, Visa Transit (Gallimard, 2019-2021) est déclinée en trois volumes. Nicolas de Crécy y relate son périple sur les routes d’Europe en 1986, sans but précis mais avec une soif de découverte chevillée au corps.

Du 29 mai au 4 novembre 2024, plusieurs de ses oeuvres sont exposées au Centre Pompidou, à Paris, dans le cadre de la grande exposition La BD à tous les étages.

 

PRESSE

Interview aux Inrockuptibles — 21 juin 2023

Expositions

 

Titre

Aller en haut